Tes paupières sont lourdes....

Publié le par notrepetitroi.over-blog.fr

fatigue.JPGParfois, il arrive que Petit Arthur n'ait pas envie de dormir. Et bien sûr, celà ne tombe pas forcément au moment où ses parents sont éveillés ou en pleine forme !

 

C'est souvent en fin de journée que le Petit Roi ne se sent pas bien: il se tortille comme une chenille, il pleure ou il crie, ou les 2 en même temps....

Maman Marmotte et Papa Ours stoppent alors toute autre activité pour se consacrer à leur petit bonhomme, mais parfois en vain: une fois le biberon avalé, une fois la couche changée, une fois le BB caliné dans les bras, que reste-t-il aux heureux parents ? D'apprendre la patience ! Il paraît que tout celà est normal, que ça lui passera, que ce sont probablement les fameuses coliques du nourrisson...

 

Prenons l'exemple d'hier soir: Petit Roi a accompagné ses parents à un rdv sans broncher, en dormant les petits poings serrés (roooooo, trop mignon !).

Et puis, une fois dans la voiture, l'appel du Guigoz a sonné; arrivé à la maison BB est nourri, changé, couché... et se réveille 1h plus tard. Et là, c'est parti jusqu'à 3h du matin, jusqu'au moment où , après que ses parents se soient relayés auprès de lui, Petit Roi tombe de sommeil (d'épuisement ?) dans les bras... Pour ne se réveiller que 4h après (ouf !). Mais c'était déjà le jour !!!

 

Tout celà rappelle une chanson -pleine d'humour- de Sieur Bénabar, dont je vous copie les paroles ci-dessous pour ceux (ouh !) qui ne connaîtraient pas ce texte:

 

  

 

"LA BERCEUSE" (Bénabar)

 

Voilà plus d’une heure que j’te tiens dans les bras,

voilà quelques jours que je suis tout à toi.

Il est très tard et tu dors pas,

je t’ai fait une berceuse, la voilà.

Demain le jour sera là et les oiseaux chanteront leur joie,

tes paupières d’or s’ouvriront sur le soleil et sur sa chanson...

Ferme les yeux, c’est merveilleux

et dans tes rêves toutes les fées

viendront te réveiller, fais dodo…

Pourquoi tu dors pas ?

Demain il faut que je me lève tôt,

j’ai un rendez-vous hyper important,

si t’aimes ton père, si tu l’aimes vraiment,

sois fatigué et dors maintenant.

J’ai sauté sur l’occas’, t’avalais ton biberon,

pour un micro-sommeil de dix secondes environ,

c’était confort, j’ai bien récupéré,

maintenant tu dors, t’arrêtes de nous faire…


Demain le jour sera là et les oiseaux chanteront leur joie,

tes paupières d’or s’ouvriront sur le soleil et sur sa chanson...

Ferme les yeux, c’est merveilleux

et dans tes rêves toutes les fées

viendront te réveiller, fais dodo…

Laisse domir ton papa !

Ce que tu regardes en riant,

que tu prends pour des parachutes,

ce sont mes paupières mon enfant,

c’est dur d’être un adulte.

Allez on joue franc jeu,

on met carte sur table,

si tu t’endors je t’achète un portable,

un troupeau de poneys, un bâton de dynamite,

j’ajoute un kangourou si tu t’endors tout de suite.

(parlé) Tes paupières sont lourdes, tu es en mon pouvoir une sensation de chaleur engourdit ton corps, tu es bien, tu n’entends plus que ma voix, je compte jusqu’à trois, et tu vas t’endormir…

Pourquoi tu veux pas dormir,

pourquoi, tu dors pas ?

Je te donnerais bien un somnifère,

mais y’en a plus demande à ta mère

T’es insomniaque ou quoi ?

Puisque tu ne me laisses pas le choix,

voici le temps des menaces:

si tu dors pas j’te place.

Dors dors dors !

Mais on dirait que ça marche.

 

Tu fermes les yeux,

tu es si sage, c’est merveilleux,

tu dors comme un ange.

Tu as de la chance

moi aussi j’ai sommeil,

mais c’est le matin, faut qu’je m’habille.

 

Je me suis énervé mon amour,

je le regrette, pour me faire pardonner...

j’vais te jouer un peu de trompette !

 

 

Publié dans l'histoire d'Arthur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article